Manipulation – Masterbräu #4

 

Manipulation comme artisanat, raffinement du geste, rituel ; instant de méditation ou de vulnérabilité. Nécessité de la fragilité.

Éprouver une forme de concentration particulière au plateau. Saisir l’équilibre instable entre automatisme et disponibilité à l’événement, l’accident. Tenter de mettre à nu un état d’écoute et de porosité, le donner à voir. Développer cette séquence à la fois comme exercice de chauffe, d’improvisation qui se suffit à elle-même, et comme situation théâtrale fortement disposée à accueillir actions, textes, émotions.

 

 

Avec Mélina Martin, Loïc Le Manac’h, Krisztina Abrànyi

Musique : Bach, cantate BWV13, air de basse Ächzen und erbärmlich weinen

Masterbräu #4 – février 2016